Liste de produits par fabricant Laboratoires COMBE D'ASE

De la distillation aux soins PURISSIMES®

Depuis plus de 40 ans de maîtrise de l'Aromathérapie

Matières premières aromatiques, cosmétique bio haut de gamme, prêts à l'emploi pour la santé et le bien-être quotidien, private labelling.

L'Huile Essentielle, produit très concentré, demande une grande quantité de plantes et beaucoup de travail. Le prix d'une Huile Essentielle est lié à la rareté de la plante, aux conditions de cueillette-séchage, au rendement lors de la distillation. 

Pour obtenir 1 kg d'huile essentielle de :

  • Lavande : il faut 100 kg de plante fleurie
  • Camomille : il faut  1 tonne de plante fleurie
  • Mélisse : il faut 10 tonnes de plante fleurie
  • Rose : il faut 4 tonnes de pétales  



C’est à la fin des années 60, qu’Henri VIAUD, fondateur du Laboratoire de Combe d’Ase, s'est passionné pour les vertus et les bienfaits des plantes aromatiques médicinales. Dans cette région de la Haute Provence, au pied de la Montagne de la Lure, où la flore sauvage est riche et variée, il s’installe distillateur et crée le Laboratoire de Combe d’Ase . Grand amateur de botanique et amoureux de sa région, il donne le nom d’une vallée dont la légende parle d’un âne sauvé par les bienfaits d’une fleur sauvage poussant uniquement sur ce lieu.


C’est cette fleur salvatrice aux vertus guérisseuses qui est depuis 40 ans le sceau sur chacun de nos produits. Le respect de la qualité et du naturel ont valu à Mr Viaud et au Laboratoire de Combe d’Ase une réputation solide auprès de nombreux praticiens aroma- thérapeutes ainsi que de nombreuses citations dans des revues professionnelles. Depuis 40 ans, cette éthique forte est l’empreinte du


Laboratoire de Combe d’Ase qui conjugue artisanat et modernisme : nous perpétuons une tradition authentique tout en maitrisant une technologie de pointe à chaque étape fondamentale de la création aromatique. Le Laboratoire de Combe d’Ase offre une large sélection de produits aromatiques pour le public et les professionnels: des huiles essentielles chémotypées, des hydrolats ou eaux florales, des huiles végétales ou de macération, des soins pour le visage à l’eau de source de montagne et aux plantes des montagnes, des soins aromatiques pour le bien-être quotidien. 


UN LIEN DURABLE AVEC LES PRODUCTEURS LOCAUX


Le Laboratoire Combe d’Ase favorise le savoir-faire des agriculteurs locaux en plantes aromatiques et des cueilleurs de plantes sauvages pour une qualité de produit exceptionnelle. De la Provence à Madagascar ou la Corse, nous privilégions dans la plupart des régions du Monde des relations exclusives avec des agriculteurs et distillateurs locaux qui ont un savoir-faire exceptionnel. La majorité de nos huiles essentielles proviennent de plantes cultivées biologiquement, certaines sont cueillies à l’état sauvage et d’autres sont cultivées et cueillies de façon conventionnelle.


Toutes nos compétences sont aussi au service du façonnage


Des connaissances botaniques à la mise en place de dossiers réglementaires cosmétiques, du choix des fournisseurs pour les plantes exotiques aux partenariats privilégiés avec les thérapeutes, des tests d'innocuité aux analyses complexes, des développements de formules aux préparations à façon, du millilitre aux centaines de litres, de la gélule à la préparation à façon, ce sont tous ces  "savoir-faire" qui nous permettent de proposer une gamme authentique d'Aromathérapie dans le cadre d'une médecine naturelle "pour le bien-être de tous".


Tout sur les labels COSMEBIO


Pourquoi les labels COSMEBIO ?


Que sigifient-ils exactement pour les soins de beauté et de confort ?


Depuis de nombreuses années, les produits cosmétiques ne disposaient pas de certification institutionnelle et il y eut une profusion d'appellations plus ou moins fantaisistes et mensongères.


Une association professionnelle vit le jour il y a quelques années et mit en place un cahier des charges pour les cosmétiques naturels en 2002 dont le respect permet aux adhérents de COSMEBIO d'utiliser les labels"Cosmébio ECO" et "Cosmébio BIO".


Notre laboratoire a choisi d'adhérer au plus exigeant des deux : Cosmébio BIO (label vert). Bien sûr, un contrôle est effectué par un laboratoire indépendant et agréé comme le laboratoire Ecocert.


Mais que signifie exactement ce label Cosmebio BIO ? Il garantit :


* au minimum 95 % d'ingrédients naturels ou d'origine naturelle sur la totalité des ingrédients

* au minimum 95 % d'ingrédients végétaux certifiés « Bio » sur le total des ingrédients végétaux

* au minimum 10 % d'ingrédients certifiés « Bio » sur le total des ingrédients


Il faut noter que les ingrédients de synthèse dont la teneur est au maximum de 5 %, doivent être choisis dans une liste restrictive. A titre d'exemple, sont interdits des produits comme les silicones, les OGM, les colorants synthétiques, les conservateurs synthétiques, les parfums synthétiques, les ingrédients issus du pétrole. De plus, les essais sur animaux sont interdits et les procédés de fabrication doivent respecter l'environnement.


Qualité PURISSIMES® : Notre Engagement


Le Laboratoire de COMBE d'ASE accorde la plus extrême attention aussi bien à la qualité de ses produits qu'aux services qu'il s'efforce d'apporter jour après jour.

Toutefois, si l'un de nos produits présentait une anomalie, merci de nous le signaler immédiatement en précisant la date de votre achat et le numéro de lot inscrit sur chaque emballage.


Des lots parfaitement identifiés et tracés


Pour tous les produits PURISSIMES®, la traçabilité est un impératif devenu incontournable lorsqu'on parle "qualité". Chaque lot de toutes nos fabrications est identifié, un code figure sur l'étiquette du produit que vous recevez. Ainsi, à tout moment, il est possible de se référer à l'échantillon que nous conservons dans notre "muséothèque". Nous pouvons aussi, bien évidemment, remonter aux matières premières entrant dans la composition de ce lot. Important, pour tout achat professionnel d' huiles essentielles, le chromatogramme du lot est fourni sur simple demande.


Etablissement déclaré à l'AFSSAPS : Une conformité à la réglementation cosmétique



Pour la fabrication et le conditionnement de produits cosmétiques, le Laboratoire de COMBE D'ASE est déclaré auprès de l'AFSSAPS(Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) établissement public visant au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de sécurité des produits de santé et participant à l'application des lois et règlements relatifs aux produits à finalité cosmétique ou d'hygiène corporelle. 


Chaque produit doit faire l'objet d'un dossier comportant des informations précises régies par l'article L.5131-6 du code de la Santé Publique, tout en suivant les règles relatives à la composition, à l'étiquetage des produits cosmétiques. Les responsables de certaines fonctions concernant les produits cosmétiques possédent les qualifications professionnelles requises. 


Le suivi des recommandations IFRA


IFRA (International FRagrance Association) représente l'industrie de la parfumerie dans le monde pour contribuer à son développement, en édictant des règles de "Bonnes Pratiques règlementaires".


C'est ainsi qu'il existe un système de standards pour la fabrication et l'utilisation sûre de produits aromatiques, basé sur des principes scientifiques mondialement reconnus et visant à protéger le consommateur comme l'environnement. Le Laboratoire de COMBE D'ASE se tient régulièrement informé de toutes les nouvelles "règles et recommandations" de l'IFRA - elles sont très nombreuses et en perpétuelle évolution - pour les mettre en oeuvre immédiatement en tant que de besoin.


Une veille technologique réglementaire assurée


Les ingénieurs et pharmaciens-conseil du Laboratoire de COMBE d'ASE participent régulièrement à des rencontres scientifiques de haut niveau en matière d'aromathérapie ou de règlementation appliquée au domaine. C'est notamment le cas pour le suivi de la réglementation REACH dans le domaine plus général de la chimie. De plus, par son appartenance à COSMED, association professionnelle notoirement impliquée dans la cosmétologie, l'entreprise peut rester à la pointe des plus récents développements tant technologiques que réglementaires.


Les Huiles Essentielles PURISSIMES® sont 100 % pures, naturelles, botaniquement et biochimiquement définies


Les plantes choisies pour la distillation doivent conserver toutes leurs qualités biologiques dynamiques


Donc pas d'huiles essentielles WONF dans notre gamme ! Attention aux apprentis-chimistes...(voir ci-dessous les explications).


Les plantes sont de préférence sauvages, cueillies en respectant l'écosystème environnant. Elles peuvent préférentiellement provenir de culture biologique sans pesticide ni engrais de synthèse (Charte ECOCERT - mention AB, agriculture biologique, ou Cahier des charges S.I.M.P.L.E.S.).


La culture conventionnelle, si elle entre dans un cadre naturel raisonné, donne aussi des produits d'excellente qualité. De nombreux agriculteurs, en Europe et dans le monde, respectent cette éthique.
Nous n'utilisons jamais les huiles essentielles dites "WONF" (With Other Natural Flavour : mot à mot "avec un autre composant aromatique naturel").


En d'autres termes, ce sont des huiles essentielles adultérées par des substances naturelles extraites d'autres plantes plus banales et très nettement moins chères ! Par exemple de l'huile essentielle de citron plutôt chère peut être avantageusement complétée par du citral extrait de la litsée (beaucoup plus économique !). 


Et pourtant, beaucoup se prévalent malgré tout "d'une huile essentielle de citron "100% PURE et NATURELLE" (mais ils omettent de dire qu'elle est adultérée !


Connaissance de l'espèce botanique


Il est indispensable qu'une huile essentielle provienne de plantes botaniquement définies c'est-à-dire identifiées par leur nom scientifique en latin; en effet les noms vernaculaires sont parfois imprécis.


La dénomination latine doit mentionner : la famille, le genre, l'espèce et éventuellement la sous-espèce et la variété ; elle est parfois suivie du nom (voire de l'initiale) du botaniste ayant, par son travail, contribué à enrichir la classification.


Lavande officinale (ou fine, ou vraie) : nom vernaculaire


Lavandula (nom de genre) angustifolia (espèce) ssp. angustifolia (sous-espèce) Lamiacées (famille) Mill. pour Miller.


Partie distillée de la plante


Une même plante peut produire des Huiles Essentielles de compositions différentes suivant la partie distillée


Un exemple avec l'oranger amer Citrus aurantium var. amara, Rutacées.


Le zeste fournit l'essence d'orange (photosensibilisante) : calmante, digestive.


Les jeunes rameaux avec les petits fruits verts fournissent de l'Huile Essentielle de Petit Grain Bigarade : équilibrante nerveuse, antispasmodique.


Les fleurs fournissent l'Huile Essentielle de Néroli : neurotonique.


Période de récolte


La météorologie au moment de la récolte, l'heure de la récolte et la période de végétation influent sur la qualité de l'huile essentielle. Un temps couvert ou humide nuit à la qualité. La cueillette doit se faire au moment où la plante est la plus riche en esters aromatiques. 
Par exemple, pour la lavande, c'est en fin de floraison, quand les abeilles ont cessé de butiner, en revanche pour la sariette et la menthe, c'est avant la floraison.


Origine géographique de la plante


La composition d'une huile essentielle varie avec le terroir et le climat. Une même plante pouvant provenir du monde entier, nous nous obligeons, en gage de transparence, à donner pour chacune d'entre-elles leur région d'origine. Nous pouvons ainsi caractériser leur chémotype (voir paragraphe suivant) et, en conséquence, leurs principes actifs spécifiques.


C'est ainsi que l'huile essentielle de Thym de variété Thymus vulgaris en France, suivant l'aire de cueillette, peut présenter une dominante à thymol ou à carvacrol et avoir des propriétés bactéricides, ou une dominante à géraniol avec propriétés fongicides, ou une dominante à linalol avec propriétés spasmolytiques, ou encore une dominante à terpineol ou thuyanol lui donnant une activité vagotonique.


Chémotype


Comme pour un terroir viticole, les composants biochimiques d'une même espèce de plante peuvent varier suivant la nature du sol, le climat, le pays. Le chémotype est la référence qui indique le composant biochimique majoritaire ou distinctif d'une huile essentielle. Il est défini grâce à l'analyse chromatographique (voir ci-après). La définition du chémotype permet d'affiner les propriétés et l'utilisation finale d'une huile essentielle. 
Romarin officinal (France, Corse) CT verbenone : stimulant hépatique, neurotoxique (si trop forte dose et trop longue durée) 
Romarin officinal (Espagne) CT camphre : décontractant musculaire 
Romarin officinal (France, Continent) CT 1-8 cineol : antiseptique des bronches


Analyses - Chromatogrammes


Une chromatographie  est une analyse qui donne lieu à une fiche d'identification des composés aromatiques la constituant qui peut être présentée sous la forme d'un chromatogramme.


Chaque huile essentielle est analysée pour vérifier la teneur et le conformité de ses constituants biochimiques; Ce n'est pas dans le constituant principal seul que réside l'activité de l'huile essentielle, mais dans l'ensemble de ses composants, même les plus subtils. Si l'on essaye de remplacer la menthe par le menthol, la girofle par l'eugénol, le bouleau par du salicylate de méthyle, les résultats sont décevants. Une foule de constituants, souvent impondérables, rendent la reconstitution des huiles essentielles à partir de leurs éléments impossible.


Chromatogramme de Lavandula angustifolia, lot L053316,origine France, sommités fleuries


Contrôles


En dehors des analyses par chromatographie, de nombreux contrôles doivent être effectués. Les caractères organoleptiques sont faciles à observer.


La couleur est un élément important. Il faut se méfier des huiles essentielles incolores qui peuvent être soit déterpénées, soit rectifiées, soit reconstituées. Il faut savoir que la couleur varie avec le temps. L'huile essentielle de Camomille matricaire de couleur bleu indigo devient brune par vieillissement et oxydation. L'odeur et la saveur donnent également de précieuses indications mais il faut un certain entraînement et une éducation sensorielle développée. 


Les mesures physiques donnent des informations indépendantes de l'observateur. Le pouvoir rotatoire, indicateur de pureté, la densité (3 décimales) doit être comprise dans certaines limites, l'indice de réfraction (3 décimales aussi) mesuré à 20°C doit être compris entre des limites maximum et minimum. 


Prix - Rendements


L'Huile Essentielle, produit très concentré, demande une grande quantité de plantes et beaucoup de travail. Le prix d'une Huile Essentielle est lié à la rareté de la plante, aux conditions de cueillette-séchage, au rendement lors de la distillation. 


Pour obtenir 1 kg d'huile essentielle de :


  • Lavande : il faut 100 kg de plante fleurie

  • Camomille : il faut  1 tonne de plante fleurie

  • Mélisse : il faut 10 tonnes de plante fleurie

  • Rose : il faut 4 tonnes de pétales  

Détails
Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.